Publié le

Truffes Folies, une Table Majuscule

Truffes Folies, une table majuscule !

Il existe une adresse logée au creux du VIIème arrondissement, 37, rue Malar, discrète et incontournable, facétieuse et gourmande. Truffes Folies a compris bien avant tout le monde que le luxe se dégustait en toute simplicité sans aucune autre forme de protocole.

D’ailleurs est-ce tout à fait un restaurant, disons une fine table doublée d’un traiteur qui convoque le goût et adoube la truffe. Un produit éternel que personne n’ose tout à fait commander tant elle s’impose en bouche. Chez Truffes Folies, elle est partout, sur les tables, en cuisine, sur les rayons d’une presque bibliothèque. On lit la truffe, on le devine, elle se mange à tous les plats, de l’entrée jusqu’au dessert. Ici la truffe est une ouevre en plusieurs tomes.

Ici tout ce qui déguste sur place, à table, mais s’emporte aussi, et doit-on l’avouer vous emporte à chaque fois. Le déjeuner est un moment de grâce, un rendez-vous possible chaque midi, alors que l’on pensait la truffe réservée pour des occasions uniques.

D’abord, Truffes Folies, c’est une odeur, entêtante, envoûtante, presque surnaturelle, qui ne vous quitte plus. La truffe est ici fidèle à ses rituels et délivre une cuisine fine et inventive à des prix sages. Les entrées naviguent entre l’audace et les classiques, le velouté de Cèpes à la truffe est divin, l’œuf cocotte aux truffes, un passage obligé, la Burrata aux truffes un parfait petit crime commis en toute légalité. Les foies gras sont maison et viennent surligner la carte en majesté. Un vaste choix de salades, de carpaccios, comme celui qui met en vedette les Saint-Jacques, truffées aux agrumes. Une belle fraîcheur des produits, une aisance dans l’assiette, une clientèle qui mêle toutes les générations et toutes les décontractions.

Evidemment, Truffes Folies, manient avec soin les incontournables

Royale de noix de Saint Jacques poêlées et sa purée de vitelotte aux Truffes. Un régal, entre sublimation et malice. Des omelettes bien sûr, des tagliatelles évidemment, des risottos en toute logique, le chef Nicolas ORLANDO est un sicilien passionné, originaire de Caronia, qui porte haut ses racines et qui les livre à la truffe sans ciller.

Lorsque Cyril  BOCCIARELLI a ouvert cette adresse, il voulait offrir à la truffe un écrin singulier, original et vivant. Pas étonnant alors que l’on retrouve la truffe au menu d’excellents gaspachos pour que chaque saison bénéficie de la puissance de la truffe, noire ou blanche. Que dire enfin de ce hit, le 

Tartare de bœuf façon Truffes FoliesMacaroni au homard et truffes. Chaque jour, au déjeuner et au dîner, un vrai plat du jour truffé, un plateau de fromages ébouriffants avec un Brie truffé maison Pecorino aux Truffes, Chèvre truffé et l’inénarrable Brillat-savarintruffé qui dévergonde le quartier. Les desserts n’échappent pas à la règle, puisque la crème brûlée, le tiramisu, Brioche façon painperdu caramel beurre salé sont passés au tamis de la truffe. Ce restaurant n’est pas un restaurant tout à fait comme les autres.

C’est un repaire, un refuge, une cause !

Où ? TRUFFES FOLIES, 37. rue Malar, 75007 Paris. www.truffesfolies.fr Tel 01 44 18 05 41

Le PLUS : La Formule Déjeuner à la Truffe 17 € seulement. Plat à la Truffe de Saison ou Salade à la Truffe de saison + Café gourmand. Qui dit mieux ?